Sète et le bassin de Thau - SETE
Le port de Sete
Vieille bâtisse Sur le port
rue Pierre Brossolette
Quai Général Durand
Dans les hauteurs de Sète
127044436.jpg
Quai Général Durand
Marché rue Brossolette
175160594
bateau de pêche sur le port

Un week-end aux alentours de
Sète et le bassin de Thau

Car oui, Sète était une île. C'est désormais une presqu'île. D'ailleurs, l'eau est partout, en canaux, en étang, et là, devant, la mer. Singulière, disait d'elle Paul Valéry. Singulièrement attachante en tout cas. Eau, port, mer, terre. C'est brouillon tout ça. Pour se faire une idée, on grimpe sur le mont Saint-Clair, oui, celui qui trempe ses pieds dans la Méditerranée. Par le chemin de Biscan-pas. Oui, grimper les quelques 250 marches c'est rude. C'est peut-être pour cela qu'il porte ce nom, « Ne râle pas », en occitan ! Mais le résultat est à la hauteur de l'effort : l'étang de Thau , le Pic Saint Lou, les vignobles de muscat et bien sûr la mer, léchant avec gourmandise la ville et ses canaux. De Venise, Sète en a l'agaçant surnom. Mais elle est bien plus joliment populaire. Il suffit de se rendre à la criée, au retour de la pêche, pour entrapercevoir ces figures que ne renierait pas Pagnol. Allez-y, arpentez les allées des Halles, où l'on vous harangue, avec une faconde bon enfant. Bon, ne parlez pas du sujet qui fâche : les halles avant 1970, c'était de la fonte et du verre, façon Baltard. Aujourd'hui c'est du Fontès, François Fontès, l'architecte élu pour emmailloter le toit de 4 000 m² de nappes de filet en inox. Des couleurs et des goûts. Passez à l'essentiel et ne résistez pas à une tielle de Cianni ou de Dassé, faites provisions des biscuits de chez Pouget, de pâtes fraîches de chez Portoferrai. Retour au port. On revient toujours vers le port. En les imaginant, ces joutes dont tout le monde parle. Non, elles ne sont pas sétoises, les premières ayant été répertoriées quatre siècles plus tôt dans le golfe du Lion. Mais ici, elles ont su se tailler une sacrée réputation, allez, osons, la part du Lion ! Fin août, à la Saint Louis, la « Rouge » et la « Bleue » s'affrontent lors de tournois sans merci et devant plusieurs milliers de spectateurs. Le but est simple : faire passer l'adversaire à l'eau. Ambiance garantie, ponctuée de concerts et d'expos. C'est à ce moment qu'il faut venir.

Retouvez les hébergements sélectionnés aux alentours

La Missare

BRIGNAC, HERAULT